• Eau et nucléaire


    LE NUCLÉAIRE ET L’EAU

    L’industrie nucléaire représente une menace pour nos ressources en eau :

    Les réacteurs nucléaires français sont complètement dépendants de sources d’eau (fleuves et mers) indispensables à leur refroidissement, mais par bien d’autres aspects ils participent à la destruction de notre environnement aquifère.

    Réchauffement des cours d’eau, participation à l’assèchement des bassins hydrographiques, contamination radioactive et chimique par des rejets, la liste des griefs contre l’industrie nucléaire pourrait être longue dans son rapport malsain avec l’eau…

    Un dossier très complet sur le sujet publié par le Réseau Sortir du Nucléaire

    . .

    LE NUCLÉAIRE MET NOTRE EAU EN DANGER

    Brochure du Réseau Sortir du Nucléaire, à télécharger :

    . .

    Les dégâts sur l’eau de la production nucléaire d’électricité

    . .

    Lire ici l’excellent article de François VALLET Ingénieur en génie climatique, énergétique et environnement, publié le 4 avril 2024 sur son blog Médiapart

    . .

    EAU ET PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ : les centrales thermiques nous laisseront-elles boire ?

    L’étude scientifique d’André MARQUET publiée par GLOBAL CHANCE – (20 mai 2023)

    Télécharger le PDF (étude de 6 pages)

    . .

    CYBERACTION

    Non à la confiscation des eaux du Rhône pour le nucléaire

    . .

    L’assèchement du Rhône menace les centrales nucléaires : la France fait pression sur la Suisse pour augmenter le débit

    Lire l’article de NOVETHIC

    . .

    Le nucléaire fait main basse sur nos réserves en eau

    Lire l’article

    . .

    À Fessenheim, lors du pré-démantèlement, grosse partie de l’eau borée est reversée… dans les eaux du Rhin !

    Il y a beaucoup, beaucoup, d’eau borée dans les circuits et dans les piscines. Mais que faire de l’acide borique ? Pour environ 2/3, le concentrer dans des résines incinérées à Marcoule et pour le 1/3 restant le diluer puis l’évacuer… dans les eaux du Rhin !!!

    Et très bizarrement, questionnée en CLIS sur les teneurs, EDF indique une concentration de bore dans les eaux du Rhin plus faible en aval du point de déversement que la concentration mesurée en amont… cherchez l’erreur !!!

    Même un enfant de 6 ans ne pourrait pas comprendre qu’en ajoutant du bore… il y en a moins !

    . .
    • Lire ci-dessous l’article des Dernières Nouvelles d’Alsace (14 oct. 2022)
    . .
    . .