Vivre près d’une mine d’uranium : une catastrophe

Le nom « uranium » date de 1790.

Pechblende du dépôt de Niederschlema-Alberoda, Saxe, Allemagne
Photo Geomartin, 2008 – Wikipedia

Auparavant on connaissait la pechblende, une roche qu’on trouvait à Saint-Joachimsthal, actuellement Jáchymov en République Tchèque,  utilisée pour fabriquer le cristal de Bohème. Martin Heinrich Klaproth en a extrait l’uranium en 1789 et Marie Curie le polonium et le radium en 1898.

PETIT INTERMÈDE CULTUREL

Le verbe « extraire » ne possède pas de passé simple !

J’ai retiré ce radium de la pechblende
Et j’ai brûlé mes doigts à ce feu défendu

       Louis Aragon, Les Yeux d’Elsa

L’uranium est très peu concentré dans le sous-sol, et est, de plus, un émetteur alpha. Les radiations émises par l’uranium sont donc arrêtées par quelques centimètres de terre. On peut donc très bien vivre au-dessus d’un gisement d’uranium non-exploité sans dommage, ce qui n’a rien à voir avec être en contact avec de l’uranium.

 

Retour en haut
Aller au contenu principal