Surveillance des militants anti-nucléaires de Bure : une technique habituellement utilisée pour résoudre des crimes particulièrement graves

 

 
*La justice a massivement surveillé les militants antinucléaires de Bure*
27 avril 2020 Par Jade Lindgaard et Marie Barbier (Reporterre)

Des dizaines de personnes placées sur écoute, plus d’un millier de
discussions retranscrites, plus de 85 000 conversations et messages
interceptés, plus de 16 ans de temps cumulé de surveillance téléphonique
: l’information judiciaire ouverte en juillet 2017 est une machine de
renseignements sur le mouvement antinucléaire de ce village de la Meuse,
selon les documents qu’ont consultés Reporterre et Mediapart.
*
**Le même article est à lire sur Reporterre ou Médiapart :*

https://reporterre.net/La-justice-a-massivement-surveille-les-militants-antinucleaires-de-Bure

https://www.mediapart.fr/journal/france/270420/la-justice-massivement-surveille-les-militants-antinucleaires-de-bure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
[ Je veux un autre calcul ! ]

Retour en haut
Aller au contenu principal